Bandeau
Anarchisme et non-violence -2 -
Slogan du site
Descriptif du site
Allemagne, Berlin 1953
Article mis en ligne le 30 juillet 2019
dernière modification le 28 octobre 2019

Introduction. Lorsqu’on examine les possibilités d’une résistance non violente contre des régimes communistes, il faut tenir compte de cette théorie de la paralysie du gouvernement par la non-collaboration aussi bien que de facteurs psychologiques Lire la suite

Explosion spontanée le 16 juin 1953. Le soulèvement est-allemand explosa spontanément et surprit les autorités qui n’étaient pas préparées à un tel événement. II se produisit après que les dirigeants du SED Lire la suite

Le soulèvement se propage. Le 16 juin au matin, 300 travailleurs avaient formé le cortège sur la Stalinallee ; le lendemain, ils étaient au moins 300 000 en grève dans 272 localités de toute l’Allemagne de l’Est,Lire la suite

Réaction des autorités du parti.Beaucoup d’anti-communistes occidentaux ont fait leur, sans guère la discuter, l’idée que l’Etat communiste possède une machine parfaite de domination et d’oppression.Lire la suite

Rôle de la police et de l’armée Les trois principaux piliers d’un régime totalitaire sont l’appareil du parti, la police et l’armée. Comme les 16 et 17 juin, la direction et les cadres du parti se trouvaient dans l’ensemble paralysés .Lire la suite

Considérations stratégiques et tactiques Un petit ouvrage consacré à l’analyse du soulèvement et publié par le ministère fédéral des Affaires pan-allemandes adresse aux rebelles la critiqueLire la suite


Dans la même rubrique