Résistance non violente sous des régimes communistes ? par Theodor Ebert

Allemagne de l’Est 1953

Theodor Ebert a fait des études de science politique, d’histoire et de littérature allemande aux universités de Tübingen, Munich, Erlangen, Londres et Paris. Docteur en philosophie depuis 1965, pour « Théorie et pratique de la résistance non violente : un modèle de campagne », cette thèse a été publiée en 1968 par Rombach Verlag à Freiberg sous le titre « Gewaltfreier Aufstand : Alternative zum Bürgerkrieg ». Theodor Ebert est assistant de recherche à l’Otto Suhr Institut de l’Université Libre de Berlin

JPEG - 13.2 ko

Tirage spécial des Cahiers de la Réconciliation, Juillet-aout 1975, dans la série « Les monographies de la Défense civile ».

Ce texte est la traduction intégrale par Jean Jacqmain du chapitre 8 du livre "The strategy of civilian defence" édité par Adam Roberts 1967 - Londres, Faber and Faber.

Anarchisme et non-violence avait publié de lui "Pour une stratégie de la révolution non violente" en mai 1970

Brèves Toutes les brèves