Alain Thévenet
A propos de Godwin
Article mis en ligne le 23 août 2006
dernière modification le 21 juin 2011

par ANV2
logo imprimer

Introduction d’Alain Thévenet (extrait pp. 12-13) à "l’Enquête sur la Justice politique"

« S’il existe une loi naturelle, c’est celle qui pousse tout ce qui est vivant à se développer vers une plus grande capacité de bonheur. Il en est de même pour l’espèce humaine, et ce sont les institutions, c’est-à-dire le gouvernement, avec tout ce que cela englobe, qui s’opposent à ce développement. La preuve en est que tout ce qui se passe en dehors de cette tyrannie témoigne de cette recherche du bonheur et de l’épanouissement : les œuvres des poètes et des philosophes, aussi bien que les échanges spontanés entre les humains. C’est donc le gouvernement qui doit disparaître.

Mais tenter de le supprimer par la violence et la révolution, c’est emprunter au gouvernement ce qui fait sa force et sa spécificité.

On ne peut lutter contre la violence et la tyrannie par la violence et la tyrannie ; c’est là une contradiction logique. Donc, on ne peut que favoriser l’évolution naturelle des sociétés humaines qui doit les conduire à se passer du gouvernement par l’éducation, la discussion, les prises de position publiques dans toutes les circonstances où on relève injustice, erreur ou préjugés. »




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47